top of page
Rechercher

Mon astuce infaillible pour me sentir bien, apaisée, et comprendre mes colères et mes angoisses....

Je ne sais pas vous mais moi j'ai un petit vélo dans la tête, qui tourne en boucle, et qui se met à tourner parfois même la nuit quand on voudrait qu'il s'arrête.....

Je vous partage mon astuce infaillible pour l'arrêter. Oui je vois vos regards s'illuminer derrière l'écran.. vous allez voir c'est tout simple.....


C'est une habitude que j'ai prise l'année passée et qui m'a grandement aidé à traverser ce que j'ai eu à traverser. Les injonctions de toujours penser positif et de toujours voir le verre plein c'est bien mais j'ai comme l'impression qu'on nie notre côté humain et les émotions que l'on peut ressentir.

Les émotions ne sont pas négatives, la colère, la peur, la rancœur, la tristesse sont des émotions que l'on apprécie pas forcément ressentir mais les nier et poser un couvercle dessus ne fait que retarder une potentielle implosion. Je fonctionne beaucoup comme ça, je garde, j'encaisse je ne dis rien et tout à coup j'explose pour un rien, pour une petite goutte d'eau de rien du tout. Dans ces moments je me fais peur et je culpabilise de ne pas maitriser mon comportement.

J'ai appris qu'en osant regarder à l'intérieur de moi, en accueillant mes émotions au fur et à mesure qu'elles viennent, que je pouvais les faire passer plus vite et empêcher qu'elles stagnent et s'engramment dans mon corps. A force de pratique je n'ai plus peur de regarder en moi, je me sens en sécurité. J'utilise pour cela l'E.F.T. et certaines techniques comme mon fameux carnet.

Finalement les enfants ont un comportement beaucoup plus sain que nous avec les émotions, ils les expriment au fur et à mesure et se laissent traverser par elles pour qu'elles passent comme un gros nuage. Nous pouvons réapprendre à fonctionner comme eux (oui enfin non, on ne se roule pas par terre parce que l'on a un Smarties de moins.... mais on peut s'inspirer de leur capacité à se laisser traverser par l'émotion sans la contenir et la nier mais en l'observant).

On peut avoir peur d'aller voir ce qui se passe en nous, c'est normal on a été conditionné depuis tout petit à ne pas exprimer nos émotions (on nous a empêché d'exprimer nos colères, nos frustrations car ce n'était pas acceptable, on nous a dit de ne pas pleurer, que c'était rien du tout, "sois fort et tais-toi"......)

Un des outils que j'utilise fréquemment c'est le carnet Poubelle. J'y note tout ce qui me passe par la tête, toutes les peurs, les angoisses, ce que je ressens, les colères, les frustrations etc... Il m'aide d'une part à déverser mon trop plein d'émotions, tout le négatif que je n'ose pas partager autour de moi, tout ce que je ne m'autorise pas à dire. D'autre part il m'aide à regarder ce qu'il y a en moi et à observer ce qui déclenche ces émotions. En effet je peux parfois ressentir de la colère et l'exprimer un peu maladroitement à celui qui est en face de moi mais en réalité en notant dans mon carnet je me rends compte que c'est en fait tout autre chose qui a généré cette colère et cette frustration en moi.

Il va me permettre de m'observer, de prendre du recul. Pourquoi je ressens de la colère vis à vis de cette personne ou de cette situation? Qu'est-ce que cela vient réveiller en moi? et j'arrive petit à petit à mieux me connaitre et à voir quand je délaisse certains de mes besoins et que cela amène de la frustration dans ma vie. Je subis donc moins mes émotions puisque je les dépose sur mon joli carnet poubelle et c'est un rdv que j'apprécie car je sais que cela me permets de me regarder de l'intérieur.

Il y a des semaines où je n'écris rien et d'autres où je vais écrire trois ou quatre fois suivant mes besoins et ce que je traverse. C'est en tout cas l'outil qui me fait le plus avancer sur mon chemin.

Mon carnet Poubelle je l'aime et je le garde!
24 vues0 commentaire

Comments


bottom of page